16 mai 2009

c) les oiseaux se cachent pour se maudire (de Chamberlin l'enchanteur)


3193349675_725291fff1_z

"Epervier chapeau de rat...La limande n'y est pas.
Si cette bête y était...elle me mangerait !"
chantonna le pincé pinson.

Je ne suis pas collé-monté. Non de non ! Mais un collé-serré avec ce parapluie n'est pas de refus.
Je sais, il ne pleut pas. Mais qui a décidé qu'un parapluie ne pouvait pas être utilisé sèchement quand il ne pleut pas ?
Pluie qui mouille ne ramasse pas la rousse !
Et la rousse là-bas elle me plaît. Oui, elle et son popotinde danseuse du Moulin Rouge-gorge qui se balance, qui se dandine...Ah la coquine !
La rousse là-bas, elle me plaît alors je joue à l'élégant roublard des parachapotés !

"Y'a de la place pour trois là-dessous !
- Pour trois ? me demanda-t-elle,
> Oui ! Pour trois ! Toi...
- Oui...
>Moi...
- Oui...
>Et...
- Allez lâche-la ta pastille à Valdaquin !
> Et ton rouge-gorge d'arrière train pardi !"

Je vous laisse deviner la suite. Une prise de becs suivie de noms d'oiseaux.



Extrait de Pajarillo et le théorème du quotidien

Posté par milimilibus à 13:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur c) les oiseaux se cachent pour se maudire (de Chamberlin l'enchanteur)

    Chez moi, les mésanges se cachent pour nourrir leur nichée because la chatte Lune tente chaque jour de les réduire en pâtée. Bien ton melon la Mélie. Je reviendru, comme Landru.

    Posté par Blog-trotter, 24 mai 2009 à 22:29 | | Répondre
  • Tu es le bienvenu ici mi amor !
    Landru disait aussi "il n'y a pas de fumée sans feu" : )

    Elle prit le Melon, le rompit puis dit : "Prenez-le et mangez-en tous car ceci est mon corps."

    Posté par Milie, 25 mai 2009 à 14:58 | | Répondre
Nouveau commentaire